L’histoire

ALAMIS ONLUS > Qui sommes nous? > L’histoire

« Alamis, un projet de solidarité »

L’histoire

L’histoire

Alamis – Amis laïcs associés pour la mission, sans doute une invention précieuse, dans l’histoire de la  congrégation des Filles du Sacré-Cœur de Jésus; précisément en cette année de grâce du Seigneur 2001.

Nous avons dit  dans l’année de grâce, et certainement juste parce qu’elle est née presque comme un don de Sainte Thérèse Verzeri, qui en
cette année a été canonisée aux honneurs des autels pour la
Église universelle et pour le monde, par le Souverain Pontife, Saint-Jean
Paul II. A la demande si nous voulions faire partie du nouvel
organisme, nous ne pouvions pas ne pas y adhérer en sachant que cette
association est née pour donner forme et pertinence au rêve que sainte Thérèse
Verzeri avait de son importance parmi les caractéristiques fondatrices
des laïcs, dans la mission des Filles du Sacré Coeur de Jésus.
À cet égard, la Sainte a écrit « … les laïcs sont cette main longue qui arrive là où les filles ne peuvent pas arriver  » En vérité, nous ressentons « l’Alamis » comme un instrument légal, clair dans ses buts, mais plus encore sujet capable de donner visage et voix aux nombreux amis qui au fil du temps et dans différents lieux ont collaboré et collaborent pour l’expansion missionnaire des filles du Sacré-Cœur de Jésus. Notre groupe, en fait, dépasse dans le temps, l’acte constitutif de l’association, parce qu’il sent qu’il a des racines profondes et lointaines qui ont marqué nos vies pour les valeurs reçues à travers le travail éducatif des Filles de Santa Teresa Verzeri. C’est d’elles que nous avons
appris la seigneurie du don de la vie, la beauté d’être des missionnaires toujours et partout, dans la famille et dans la société, de « gaspiller » une partie de notre temps pour nous faire don aux proches et au lointain sans préjugés et exclusions. Nous ne faisons pas des choses étonnantes, mais des choses simples, de petits gestes comme un sourire, aider les étudiants en difficulté, concevoir l’aide à travers les petits marchés pour soutenir et encourager nos sœurs missionnaires qui sont dans le monde, qui avec peu de moyens, combattent la bataille de la charité pour beaucoup de frères et sœurs moins
de possibilité. Mais certainement pas moins important que nôtre faire et notre être ensemble, c’est cet HUMUS spirituel que nous essayons de cultiver, pour mieux partager les attentes, les espérances, et pourquoi pas, même de petites déceptions. En bref, nous vivons l’expérience que travailler ensemble multiplie le courage, on acquiert la sérénité et la fatigue diminue. Bientôt cette première expérience de Milano a grandi et est devenue quelque chose de plus grand.
Toujours selon l’esprit exprimé par les membres de Milano, l’Alamis s’est
élargie et est devenue une ASSOCIATION ONLUS réglementée par un Statut.

L’Association a été fortement souhaitée par Sr. Flavia Coppe et a été créée le 21 mai 2002.
Un associé, comme cela est arrivé à beaucoup d’autres, dit ainsi son appel
«Un soir, j’ai reçu un coup de téléphone – Soeur Beatrice vous demande de faire du bénévolat – Je connaissais très bien la façon dont la religieuse pouvait la convaincre de faire ce qu’elle voulait et j’ai ri.
Cependant, je me suis porté volontaire et j’ai participé à la première réunion à la maison générale à via Casilina à Rome où j’ai rencontré une nouvelle réalité.
En rétrospective, après plusieurs années, je suis convaincu que c’était un appel, un appel à ceux qui, comme moi, vivent dans le confort et l’incongruité des modèles de vie occidentaux, où le bien-être matériel à tout prix vous rend égoïste et même La solidarité chrétienne se limite à l’aumône après la messe du dimanche.
Une fois entré dans le groupe, j’ai pris conscience d’une réalité inconnue, de la vraie pauvreté de ceux qui n’ont rien d’autre que leur propre vie, de l’héroïsme des Filles du Sacré-Cœur qui protègent ces vies.
Nous d’ici, de notre monde confortable et tout à fait tranquille, les aidons à aider. Nos activités se multiplient: marchés solidaires, concerts dans les églises historiques de Rome, dîners de bienfaisance, fêtes, réunions, semaines de mission organisées par les paroisses voisines, pour soutenir des missions dans des endroits lointains, où des religieuses courageuses s’efforcent de soutenir les plus pauvres de la terre, éduquer les familles à éduquer, découvrir la dignité des enfants de Dieu …  »
La première direction a suivi les autres.
Le 21 mars 2015, le président dott. Ettore Pompili, ainsi que le Conseil d’administration, en considération du travail accompli avec abnégation et sacrifice par Soeur Flavia Coppe depuis la constitution de l’Alamis Onlus, fortement désirée par elle, a proposé de lui reconnaître un rôle plus représentatif et le même jour l’assemblée des membres, il a élu président honoraire

Questo post è disponibile anche in: it pt-br es en

X